Notre approche durable

Econopolis SRI- ESGDès sa fondation en 2009, Econopolis a fait office de pionnier en intégrant l’investissement socialement responsable parmi les principes-clés de sa stratégie d’investissement. Les six thèmes des ouvrages de Geert Noels, « Econochoc » & « Econochoc 2.0 », constituent toujours le fil conducteur de nos principes d’investissement durable.

En 2016, l’investissement durable n’est plus une simple expression en vogue : plus personne ne conteste le fait que les entreprises durables soient mieux préparées et mieux protégées face aux risques de demain. De plus, investissement durable et rendements attrayants ne sont plus inconciliables, au contraire. Les entreprises qui investissent dans un meilleur futur sont mieux armées, créent de la richesse et améliorent la qualité de vie. Les statistiques montrent même que les entreprises durables actives en Europe, aux Etats-Unis et même dans les pays émergents affichent un rendement supérieur à celui de leur indice boursier général respectif.

Performance des indices durables vs. traditionnels

Performance des indices durables vs. traditionnels 

Econopolis s’engage à contribuer à un monde plus durable via une stratégie qui repose sur les piliers suivants :

  • Accent sur les six thèmes durables exposés dans Econochoc;
  • Respect de la liste d’exclusions du Fonds de pension norvégien ;
  • Exclusion d’entreprises non durables sur base ad hoc ;
  • Méthodologie de sélection best-in class évaluée par un bureau ESG indépendant (Sustainalytics) ;
  • Conseil consultatif en matière d’investissements durables, qui intervient comme chambre d’écho (constitution en cours) ;
  • Projets en cours en matière d’Impact Investing.

 

5 thèmes durables Econochoc

Liste d’exclusions du Fonds de pension norvégien

Le Fonds de pension norvégien est le deuxième plus grand fonds souverain au monde. Alimenté par les revenus de l’exploitation pétrolière offshore norvégienne, il investit en actions, obligations et immobilier dans le monde entier. L’objectif du fonds est de constituer une réserve à long terme qui pourra être sollicitée lorsque l’exploitation pétrolière et les revenus qu’elle dégage prendront fin.

L’un des chevaux de bataille du fonds est sa politique éthique de réputation mondiale. Le fonds applique une liste d’exclusions d’entreprises dans lesquelles il n’investit pas en raison d’activités non éthiques ou non durables. Les entreprises qui figurent sur cette « liste noire » opèrent notamment dans la production d’armes et le tabac, ne respectent pas (suffisamment) des droits fondamentaux de l’Homme, et occasionnent des dommages graves à l’environnement.

Econopolis suit de près la liste d’exclusions publique du Fonds de pension norvégien et ne tolère aucune entreprise qui apparaît sur cette liste noire dans son portefeuille.

Collaboration avec Sustainalytics logo

Econopolis analyse les efforts de responsabilité sociale déployés par quelque 2400 entreprises actives dans le monde entier. Pour se faire une idée correcte et équilibrée de ses entreprises, nous faisant appel à Sustainalytics.

  • Sustainalytics est un fournisseur d’information indépendant qui s’est forgé une renommée mondiale en plus de 20 ans d’existence ;
  • Sustainalytics compte plus de 300 bureaux dans le monde entier ;
  • Les investisseurs sondés chaque année par Thomson Reuters Extel l’ont élu meilleur institut de recherche indépendant pour les investissements socialement responsables en 2012, 2013 et 2014.

Pour identifier les entreprises attentives leur responsabilité sociale, nous nous fondons sur trois critères :

  1. Souci de l’environnement (Environment) ;
  2. Engagement sociétal (Social) ;
  3. Bonne gouvernance (Governance).

Nous travaillons de manière similaire pour les obligations souveraines, pour lesquelles nous tenons compte de cinq critères équivalents :

  1. Performance économique, structure et politique ;
  2. Bien-être et sécurité de la population ;
  3. Egalité et liberté de la population ;
  4. Souci de l’environnement ;
  5. Relations internationales.

 

Via notre approche best-in-class, nous ne reprenons dans notre univers d’investissement que les pays dont le score total est supérieur à 60. Cette approche nous permet de composer un univers d’investissement diversifié et sans préjugé, auquel nous appliquons ensuite notre méthodologie de valorisation.

Auteur: Fred Janssens


Econopolis

Cet article a été rédigé par Econopolis

le 16 novembre, 2016