L’inflation reste bas en Europe

Les taux d’inflation sont restés stables en Europe au mois de novembre.
screen-shot-2017-12-01-at-13-58-19L’inflation totale s’est établie à 1,5%, alors que l’inflation de base a continué à fluctuer autour de 1%, comme c’est le cas depuis cinq ans déjà. Et aucun signe d’augmentation de pression inflationniste ne pointe à l’horizon. Entre-temps, la croissance économique s’accélère dans la zone euro. Cette semaine, la confiance des entrepreneurs a atteint son plus haut niveau depuis 2000, et la situation continue également à s’améliorer sur le front de l’emploi. Le taux de chômage est retombé à 8,8% en octobre, alors qu’il culminait à 12,1% à la mi-2013.

Les modèles classiques suggèrent qu’une reprise de l’activité économique entraîne une hausse de l’inflation à terme. Mais dans le cycle actuel, les États-Unis démontrent déjà qu’un certain laps de temps peut s’écouler avant que ce lien soit confirmé. Il n’en ira pas autrement dans la zone euro. Tant que l’inflation reste basse, la BCE pourra maintenir sa politique monétaire accommodante. La BCE a déjà indiqué qu’elle réduirait ses achats d’obligations l’an prochain (de 30 milliards par mois au lieu des 60 milliards actuels), mais avec une inflation sous-jacente de 1%, il n’y a aucun empressement pour l’institution à ranger la planche à billets au placard. Et la BCE voudra voir une véritable tendance haussière se dessiner au niveau de l’inflation de base avant d’envisager le moindre relèvement des taux. Ce qui n’est pas pour demain.



Econopolis

Cet article a été rédigé par Econopolis

le 1 décembre, 2017