À qui vos vacances ont-elles le plus profité ?

Avant même que soyez arrivé à destination, plusieurs entreprises ont déjà tiré profit de vos vacances. Un coup d’œil sur les chiffres de quelques usual suspects.

1454325579

Réservation

schermafbeelding-2018-08-14-om-09-06-02Booking.com a publié ses résultats trimestriels la semaine dernière. L’entreprise a été fondée par le Néerlandais Geert-Jan Bruinsma en 1996. Et c’est le 8 février 1997 qu’était enregistrée la première réservation en ligne – sur un site qui s’appelait encore bookings.nl. Au cours des premières années d’activité, le chiffre d’affaires a triplé tous les douze mois. Et la société était bénéficiaire 14 mois après sa constitution. En 2005, elle sera rachetée pour 110 millions d’euros par le groupe américain Priceline.com. Geert-Jan Bruinsma, qui avait vendu ses actions dans l’entreprise, y reviendra en 2011… comme collaborateur au département informatique. Priceline.com a changé de nom en février 2017 et est devenue Booking Holdings. L’entreprise fait partie de plusieurs fonds d’Econopolis depuis octobre 2016.

Booking.com propose 1,7 million de logements répartis dans 227 pays et territoires. C’est un site convivial qui dispose d’un assortiment énorme, et comme les réservations par le site sont généralement facturées au même prix que les réservations directes, les clients potentiels n’ont pas la tentation de surfer ailleurs. La fonction de commentaires bien pensée favorise de plus la fiabilité du site Web. L’entreprise facture une contribution d’environ 15% par réservation aux hôtels affiliés.

schermafbeelding-2018-08-14-om-09-06-35Les chiffres le prouvent : Booking Holdings a connu un excellent deuxième trimestre 2018 (Booking Holdings est le nom de l’entreprise cotée en Bourse qui, outre booking.com, le site pour les réservations d’hôtels, comprend également rentalcars.com et plusieurs entreprises non liées à l’hôtellerie).

Le ciel semble cependant s’assombrir pour le troisième trimestre. En cause : la Coupe du monde de football en Russie – les sélections de pays où le site remporte un vif succès comme l’Angleterre, la Suède, la Suisse, la Belgique la France sont allées loin dans la compétition et ont rivé les gens devant le petit écran – et la canicule qui a sévi en Europe. Conséquence ? Une baisse des réservations.

Booking Holdings a ainsi émis des prévisions inférieures aux analystes pour le troisième trimestre. Selon la direction, le chiffre d’affaires progressera de 6% à 9%, alors que les analystes tablaient sur 13%. La hausse du résultat opérationnel brut se limitera à 5% à 8%, alors que les analystes attendaient 15%.

bookingIl est logique que le rythme de croissance diminue à mesure que le marché gagne en maturité. L’entreprise essaye de pallier le ralentissement de la croissance en étendant son offre à des maisons de vacances de particuliers – donc en s’attaquant directement à Airbnb – et en pénétrant le marché chinois. Potentiellement, c’est le meilleur marché envisageable pour étendre de telles activités, puisqu’un dixième des Chinois possèdent aujourd’hui un passeport qui leur permet de voyager à l’étranger. Comme le pays n’autorise pas les médias sociaux et les sites de réservation occidentaux, Booking.com a cherché à s’allier avec Didi, l’Über chinois, dans laquelle il a investi un demi-milliard de dollars. Booking.com également collabore avec son pendant chinois Ctrip dans lequel elle a également pris une participation.

Avion

schermafbeelding-2018-08-14-om-09-08-00Vous avez pris l’avion pour atteindre votre destination ? Il est probable que l’appareil dans lequel vous avez embarqué était équipé d’un moteur United Technologies. Ce producteur américain de moteurs et de pièces d’avion, mais aussi d’ascenseur – Otis! – et de conditionnements d’air (Carrier) a connu un bel été. Il a en effet enregistré une croissance organique d’au moins 5%.

Vous avez profité de votre passage à l’aéroport pour faire un peu de shopping ? Vous avez sans doute visité une boutique qui relève d’une concession Dufry. L’entreprise, dont le quartier général est établi à Bâle, en Suisse, gère un demi-million de mètres carrés de superficies commerciales dans le monde. La croissance autonome du chiffre d’affaires a ralenti à 4,2% au deuxième trimestre, après avoir atteint 7,1% au premier trimestre. En combinaison avec la croissance limitée des marges, il en a résulté une baisse de l’action. La direction attribue le ralentissement de la croissance du chiffre d’affaires à une évolution des préférences des touristes, qui privilégient la Turquie et la Grèce par rapport à l’Espagne. Autre élément : une partie significative de la croissance du nombre de passagers provient de voyageurs qui optent pour des compagnies à bas coûts, et ceux-ci se montrent moins dépensières dans les boutiques des aéroports. La pression sur les marges peut également être attribuée au prix de plus en plus élevé des concessions.

schermafbeelding-2018-08-14-om-09-01-19

Voiture

schermafbeelding-2018-08-14-om-11-34-39

Vous préférez sillonner les autoroutes françaises ? Vous faites surtout le bonheur de Vinci. La division VinciConcessions gère surtout des autoroutes et des aéroports pour les pouvoirs publics. Vinci revendiquait au total la gestion de quelque 4.400 kilomètres d’autoroutes et de 35 aéroports qui ont accueilli 157 millions de passagers l’an dernier.

800px-sannois_-_autoroute_a_15_02



Econopolis

Cet article a été rédigé par Econopolis

le 17 août, 2018 in Econopolis